nécrophage

Il a laissé derrière lui cette carcasse entamée. Elle pourrit sous le soleil ardent. Elle sent les vautours au-dessus d’elle. Ils projettent leur grande ombre sur son corps décharné. Elle veut fuir mais elle n’y arrive pas. Elle veut qu’il revienne, qu’il finisse son œuvre. Elle veut mourir et non agonir sur le sol desséché.

Il ne la laisse pas mourir. Il la laisse agonir.

Ses yeux vitreux et suppliants le regardent. Il détourne le regard et s’en va. D’abord le pas hésitant puis de plus en plus sûr. Il ne se retourne pas. Il a pris sa décision. Il a assez mangé. Trop même. La chair n’avait plus le même goût. Elle ne semblait plus aussi appétissante. Il n’avait plus envie de la dévorer à pleines dents.

Il la laisse aux charognards.

Elle sent le souffle du nécrophage sur son cou.